Ma déontologie

Graines qui poussent et grandissent

« Il n’y a d’éthique que lorsqu’il y a liberté »

Jacques Ruffié

En tant que membre du Conseil International du Coaching, du mentorat et de la supervision (EMCC), j’adhère au code de déontologie global des coachs, mentors et des superviseurs.
Vous trouverez ci-après les quelques-uns des engagements relatifs au coaching.

Relations avec le client

Contractualisation

Avant le début de la relation de travail, le coach doit mettre le code à disposition de ses clients et expliciter clairement son engagement à le respecter. Il doit expliquer précisément et vérifier la bonne compréhension par le client de la nature et des termes du contrat de coaching, y compris des dispositions financières, logistiques et de confidentialité qu’il contient.

Il se fonde sur ses connaissances et ses expériences professionnelles pour comprendre les attentes de ses clients et commanditaires, afin de définir avec eux un programme de travail permettant d’y répondre. Il doit également s’attacher à tenir compte des attentes et besoins d’autres interlocuteurs concernés.

Le coach doit expliquer ouvertement les méthodes qu’il emploie et, si le client et le commanditaire le demandent, fournir des informations complémentaires sur les processus en cause. Il s’assure que la durée du contrat permet d’atteindre les objectifs du client et du commanditaire, et il veille en permanence à favoriser l’indépendance et l’autonomie du client. Il veille également à faire passer les intérêts de son client en priorité, en s’assurant toutefois que lesdits intérêts ne vont pas à l’encontre de ceux du commanditaire.

Confidentialité

Pendant la relation de travail, le coach garantit le plus strict degré de confidentialité avec tous les clients et commanditaires, sauf si la loi les oblige à divulguer certaines informations.

Il sauvegarde, conserve et détruit tous les documents utiles relatifs à son travail avec ses clients de façon à garantir la confidentialité, la sûreté et le respect de la vie privée, conformément aux lois et autres dispositions applicables en matière de protection des données et de confidentialité.

Fin d’une relation professionnelle et responsabilités ultérieures

Le coach respecte le droit d’un client de mettre fin à une relation à tout moment du processus, dans les conditions prévues au contrat de coaching. Il doit inciter le client ou le commanditaire à mettre fin à la relation de coaching s’il estime que le client tirerait un meilleur parti du travail avec un autre coach ou avec un professionnel d’une autre spécialité.


Conduite professionnelle

Égalité et diversité

Le coach s’interdit toute forme de discrimination et s’attache à renforcer sa propre sensibilité face à de potentiels motifs de discrimination. Il est conscient de la possible existence de biais inconscients et veillent à adopter une approche respectueuse et inclusive qui reconnaît et tient compte des spécificités de chacun.

Obligations légales et réglementaires

Le coach est tenu de se conformer aux obligations réglementaires en vigueur ainsi qu’aux politiques et procédures définies par les organisations et applicables à ses activités.


Excellence de la pratique

Capacités professionnelles

Le coach possède les qualifications, compétences et expériences nécessaires pour répondre aux besoins des clients et s’engage à ne pas excéder les limites de ses compétences. Le cas échéant, il doit orienter son client vers un coach plus expérimenté ou aux qualifications mieux adaptées.

Supervision permanente

Le coach établit une relation avec un superviseur qualifié, à une fréquence adaptée à sa pratique du coaching. Il veille à ce qu’aucun autre type de relation avec son superviseur ne risque de nuire à la qualité de la relation de supervision. Il doit discuter de tout problème éthique réel ou potentiel, ainsi que de toute infraction au code de déontologie, avec son superviseur pour obtenir soutien et conseils.

Développement professionnel continu

Le coach élargit ses compétences en suivant des formations et/ou actions de développement professionnel continu, adaptées à sa situation. Il évalue systématiquement la qualité de sa pratique, par exemple au travers du feedback de ses clients, de son superviseur et d’autres interlocuteurs pertinents.

Pour plus d’informations vous trouverez la version complète de ce code
sur le site de l’EMCC


à voir également