Qu’est-ce que la QVCT ?

La Qualité de Vie au Travail (QVT), ou désormais la Qualité de Vie et des Conditions de Travail (QVCT), est un enjeu sociétal de plus en plus central de l’entreprise. Marque employeur, RSE, recrutement, productivité, attractivité… elle est devenue incontournable tant ses enjeux sont stratégiques. Mais qu’est-ce que la QVCT ?

Définition de la QVCT

“La qualité de vie au travail peut se concevoir comme un sentiment de bien-être au travail perçu collectivement et individuellement qui englobe l’ambiance, la culture de l’entreprise, l’intérêt du travail, les conditions de travail, le sentiment d’implication, le degré d’autonomie et de responsabilisation, l’égalité, un droit à l’erreur accordé à chacune, une reconnaissance et une valorisation du travail effectué.”

Accord National Interprofessionnel du 19 juin 2013

QVT ou QVCT ?

Le terme de « Qualité de Vie au Travail » a été remplacée par celui de « la « Qualité de Vie et des Conditions de Travail » car jugée plus exhaustif. Il lui a été substitué dans le code du travail depuis le 31 mars 2022.

Il ne s’agit pas uniquement d’un changement d’acronyme, même si la définition est identique. L’enjeu est d’envoyer un signal clair sur ce qu’est vraiment la QVT. La santé des travailleurs est conditionnée par un environnement de travail garantissant leur santé physique et mentale. Il s’agit donc de prévention du risque.

En pratique cela signifie deux choses pour l’entreprise :

  1. mettre en place des espaces de dialogue réguliers avec les salariés
  2. améliorer la performance organisationnelle pour développer un environnement de travail stable et résilient

La QVCT englobe à elle seule plusieurs dimensions :

  • Organisation, contenu et réalisation du travail,
  • Compétences et parcours professionnels,
  • Égalité au travail,
  • Projet d’entreprise et management
  • Dialogue professionnel et dialogue social,
  • Santé au travail et prévention.

L’enjeu sociétal de la santé au travail

Entre 2000 et 2009, l’Organisation Internationale du Travail (OIT) évaluait le coût du stress au travail à 4% du PIB mondial.

Selon la cour des comptes, les entreprises versent chaque année 14 Md à la Sécurité Sociale. En 2021 celle-ci a recensé près de 70M de jours d’arrêt de travail, dont plus de 48M sont liés aux accidents du travail.

À ce prix, on comprend que le 4ème plan santé au travail soit tourné vers la prévention des risques et la QVCT.

Par ailleurs, l’Institut Sapiens dans son étude liée à l’absentéisme de 2018 estimait son cout à 108 Md pour la société française. Dans 99% des cas, l’absentéisme dit « compressible » était lié à des défauts de management de proximité. En cause, des conditions de travail dégradées, une organisation de travail défaillante, une mauvaise gestion du temps ou une formation inadaptée.

Les enjeux de la QVCT pour l’entreprise

La QVCT revêt des enjeux stratégiques pour l’entreprise.

L’attractivité

La question de l’attractivité de l’entreprise est un enjeu important. Non seulement pour fidéliser ses salariés, mais aussi pour attirer les candidats.

Selon une enquête IFOP réalisée pour le figaro en 2022, 94% des candidats disent se renseigner sur l’entreprise avant de postuler. Les principales informations qu’ils recherchent sont sur l’entreprise, ainsi que les avis, notations et témoignages de leurs salariés. 92% recherchent un cadre de travail plus agréable.

Fidélisation des salariés

Ce qu’attendent le plus les candidats comme les salariés après le salaire, c’est la qualité de vie et des conditions de travail. Dans les secteurs en forte tension, ce ne sont plus les candidats qui sont en compétition mais les entreprises, et les conditions de travail qu’elles proposent. De plus, QVCT et Marque Employeur sont intimement lié avec un nouvel enjeu : la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE)

Amélioration du dialogue social

Entrer dans une démarche d’amélioration des conditions de travail au sein de son entreprise, c’est entreprendre une concertation avec toutes les parties prenantes de l’entreprise. Cela inclus les partenaires sociaux, l’ensemble du Comité Social de l’Entreprise (CSE) et même les clients et les fournisseurs.

Ouvrir le dialogue sur ce qui fait le travail, ses conditions d’exécution et les conditions de vie qui y sont afférentes, entraine de fait une meilleure compréhension de chacun des acteurs quant à ce qu’il traverse. Cela permet également l’amélioration du dialogue social, à condition que le dialogue soit apaisé, bienveillant et constructif pour chacune des parties. C’est également un formidable outil pour accompagner la conduite du changement.

Les accompagnements de Culture QVCT


Illustration d'une visio-conférence